Document (en PJ) que je donne aux familles du doyenné qui veulent faire vivre à leur enfant leur première communion

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Responsable avec les parents chrétiens de la catéchèse des enfants sur le doyenné de Muzillac, je donne depuis quelques années ce document aux familles du doyenné qui veulent faire vivre à leur enfant leur première communion. Il ne fait que dire des choses évidentes ou qui l'étaient à une époque où les familles venaient à l'église. Aujourd'hui l'époque a bien changé d'où la nécessité de redire le plus simplement possible ce que l'Eglise catholique réformée par le concile Vatican II ne cesse de répéter sur l'importance du Jour du Seigneur.

" L’Église célèbre le mystère pascal, en vertu d’une tradition apostolique qui remonte au jour même de la résurrection du Christ, chaque huitième jour, qui est nommé à bon droit le jour du Seigneur, ou dimanche. Ce jour-là, en effet, les fidèles doivent se rassembler pour que, entendant la Parole de Dieu et participant à l’Eucharistie, ils fassent mémoire de la passion, de la résurrection et de la gloire du Seigneur Jésus, et rendent grâces à Dieu qui les « a régénérés pour une vivante espérance par la résurrection de Jésus Christ d’entre les morts » (1 P 1, 3). Aussi, le jour dominical est-il le jour de fête primordial qu’il faut proposer et inculquer à la piété des fidèles, de sorte qu’il devienne aussi jour de joie et de cessation du travail. Les autres célébrations, à moins qu’elles ne soient véritablement de la plus haute importance, ne doivent pas l’emporter sur lui, car il est le fondement et le noyau de toute l’année liturgique". Constitution sur la liturgie, n°106, du concile Vatican II.

P. Jean-Eudes, curé du doyenné de Muzillac

Publié dans CELEBRER

Commenter cet article