Plaidoyer de la revue Prier pour la célébration du sacrement de la confirmation avant la première communion

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Editorial de Xavier Accart, rédacteur en chef (revue Prier n°371, mai 2015)

Initiation chrétienne

"J’avais un bon ami orthodoxe d’origine russe. Un jour que je lui demandais ce qui, au fond, nous séparait, il me fit une réponse qui m’étonna. Le point essentiel de discorde était selon lui que nous, catholiques, communions sans avoir été confirmés. Quelque temps plus tard, je m’en ouvris à un archevêque rencontré au cours d’une retraite. Au lieu de me donner des arguments pour comprendre la pastorale catholique, il me dit que mon ami avait raison… Cette question m’est revenue récemment à l’esprit alors que je participais à une préparation au baptême. Des recherches m’ont permis de découvrir que, sur le fond, la grande majorité des théologiens sont d’accord sur l’ordre normal de l’initiation chrétienne : d’abord baptême et confirmation, qui, ensemble, ouvrent à la communion eucharistique. Or, la pratique pastorale récente est en contradiction avec cette économie. Et son résultat est qu’à peine 5 % des baptisés reçoivent la confirmation, les autres communiant toute leur vie sans ce préalable. Prier s’engage, modestement, pour faire évoluer cette pratique, avec d’autant plus de sérénité que l’évêque de Dijon ouvre le chemin cette année. « Ecclesia semper reformanda » (« l’Église doit se réformer sans cesse »), dit l’adage ! Notre prise de position (page 36) ne manquera pas de susciter un débat. Si elle conduit les chrétiens à s’interroger sur ce que sont réellement la confirmation et l’initiation chrétienne, ce sera déjà très positif."

Publié dans CELEBRER

Commenter cet article