Que dit vraiment le pape François sur la question du préservatif ?

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Le pape François répond intelligemment à la question de la licéité du préservatif, une question "trop étroite", une question de "casuistique" bonne pour les confesseurs et les moralistes. Pour avoir répondu à ces mêmes journalistes sur cette question en mars 2009, en expliquant que la question du préservatif ne pouvait résoudre à elle toute seule la maladie du Sida en dehors de toute morale, le pape Benoît XVI avait essuyé un véritable et honteux lynchage médiatique. Benoît XVI était pourtant à ce moment-là le premier pape à parler du préservatif, sans même le diaboliser ! Dans un livre d'entretien, il avait d'ailleurs explicité sa pensée. Le pape Jean-Paul II, quant à lui, s'il n'avait jamais utilisé le mot de "préservatif", il n'en connaissait pas moins la possibilité pour tout confesseur de pratiquer la casuistique.

Publié dans REFLEXION

Commenter cet article