HONTEUSE MANIPULATION MEDIATIQUE ET ANTICLERICALE DES PROPOS TRES CLAIRS DU PAPE SUR LE PRESERVATIF

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Voici que le pape Benoît XVI a vraiment dit en répondant à un journaliste de France 2 :

Benoît XVI : "Je dirais le contraire. Je pense que l’entité la plus efficace, la plus présente sur le front de la lutte contre le sida est justement l’Eglise catholique, avec ses mouvements, avec ses réalités diverses. Je pense à la communauté de Sant’Egidio qui fait tellement, de manière visible et aussi invisible, pour la lutte contre le sida, je pense aux Camilliens, à toutes les sœurs qui sont au service des malades… Je dirais que l’on ne peut vaincre ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. S’il n’y a pas l’âme, si les Africains ne s’aident pas, on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le problème. On ne peut trouver la solution que dans un double engagement : le premier, une humanisation de la sexualité, c’est à dire un renouveau spirituel et humain qui implique une nouvelle façon de se comporter l’un envers l’autre, et le second, une amitié vraie, surtout envers ceux qui souffrent, la disponibilité à être avec les malades, au prix aussi de sacrifices et de renoncements personnels. Ce sont ces facteurs qui aident et qui portent des progrès visibles. Autrement dit, notre double effort pour renouveler l’homme intérieurement, donner une force spirituelle et humaine pour un comportement juste à l’égard de son propre corps et de celui de l’autre, et notre capacité à souffrir, à rester présent dans les situations d’épreuve avec les malades. Il me semble que c’est la réponse juste, l’Eglise agit ainsi et offre par là même une contribution très grande et très importante. Remercions tous ceux qui le font. "
On voit bien que le pape ne condamne même pas le préservatif, il condamne le manque d'âme, le manque d'entraide, le manque d'humanité, le manque d'amitié. Il ne fait que d'adapter à sa manière sur la situation du Sida ce que disait saint Paul : j'aurai beau distribuer les préservatifs par milliards, s'il y manque l'entraide et l'amitié, cela ne sert à rien.
Voir le texte de l'interview dans le lien suivant. La réponse du pape est en italien, elle est tout à fait compréhensible :
link

Publié dans REFLEXION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Secteur pastoral de Muzillac 19/02/2010 14:53


COUURIER SANS REPONSE QUE J'AI ADRESSE A MONSIEUR DELANNOY MEDIATEUR SUR France INFO (Emission du 19 avril)
Bonjour Monsieur Delannoy
J'ai écouté attentivement votre émission "Vous avez la parole" (du 19 avril, me semble-t-il), à propos de la phrase du pape sur le préservatif. Pour confirmer votre interprétation, vous vous
appuyez sur le témoignage du journaliste Eric Valmir car il aurait relaté "mot à mot", "au mot précis", ce que le pape a vraiment dit, étant lui-même à deux mètres du pape dans l'avion. Je suis
donc allé sur le blog d'Eric Valmir, et là, surprise, la bande audio ainsi que la transcription de la phrase du pape sur le préservatif y est tronquée. Je discute avec M. Valmir sur son blog en ce
moment pour savoir pourquoi cette phrase a été amputée d'une dizaine de mots qui permettaient de donner le vrai sens du propos du pape sur le préservatif. Mais il refuse de me répondre. Vous pouvez
vous-même vérifier ce dialogue que j'ai sur le blog de M. Valmir, écouter son audio et comparer avec la vidéo de cet interview (voir sur Youtube 'ce que le pape a dit'), vous pourrez alors
constater que "les mots précis" du pape ne se trouvent pas sur le blog de M. Valmir. Du coup, il est très facile de faire un contre sens sur les propos du pape. Ce qui a donné bien sûr les
résultats du sondage dont vous parlez. Pour une fois que le pape faisait une ouverture discrète à l'utilisation du préservatif, c'est quand même dommage !Merci de votre médiation.