Comment un jeune professionnel peut réussir son entrée sur le marché du travail ?

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

 

J'ai la chance d'avoir un ami d'enfance (adolescence et scoutisme à vrai dire), Cyril, qui est  paroissien de Pénerf le temps de certaines vacances. Chef d'entreprise et engagé dans les EDC (entrepreneurs et dirigeants chrétiens), en région parisienne et sur un plan national, Cyril m'envoie depuis quelques mois, chaque semaine, son billet qu'il partage sur radio RCF. En voici un parmi d'autres. Quand j'en aurai le temps et avec la permission de Cyril je publierai sur ce blog un certain nombre de ces textes qui font référence sans cesse à la doctrine sociale de l'Eglise (DSE), de manière implicite. A propos de DSE, je suis allé écouter avec plaisir Laurent Grybowski que je ne connaissais pas de vue, vendredi dernier à Questembert Si quelqu'un me dit que ce n'est pas la DSE qui a été chantée de manière attrayante et populaire, qu'il m'explique donc ce qu'est la DSE ! On peut ne pas aimer le style musical -le beau ne se discute pas - mais moi j'ai trouvé cela très beau car Laurent chantait avec son coeur et ses tripes. Merci Laurent !

Le doyenné de Muzillac, en lien avec l'année diocésaine, proposera une petite formation à la Doctrine sociale de l'Eglise pendant le prochain carême.

Le texte ci-dessous devrait intéresser du monde : parents, grands jeunes, jeunes adultes....

P.Jean-Eudes

 

"Comment un jeune professionnel peut réussir son entrée sur le marché du travail ?

 

Chers auditeurs,  

J’ai eu la joie d’assister vendredi dernier au forum emploi de l’Institut Catholique de Paris. Lors de la conférence, nous avons partagé avec les étudiants quelques conseils pour réussir au mieux son entrée sur le marché du travail.

 

La première chose à faire, c’est de choisir. Il faut choisir un métier qui vous plait et un secteur porteur ! Il n’y a pas de fatalité, on peut changer d’orientation si les études ne nous amènent pas à un métier désiré. Pour le secteur, il faut analyser là où il y a de l’emploi actuellement et à plus long terme. Est-ce qu’il y aura de la demande dans le secteur que je choisis dans 20 ans ?

 

Après le choix du métier et du secteur, il faut se préparer à entrer sur le marché du travail. Comment ? En développant les expériences : stages, engagements associatifs, actions caritatives, suivi de l’actualité… Lors d’un entretien de première embauche, le recruteur sera plus intéressé par les expériences vécues en dehors des études que par le programme académique de la formation. Il préfèrera aussi prendre une personne qui s’est engagée au service des autres que quelqu’un qui est passionné de jeux vidéo et de cinéma !!

Se préparer, c’est aussi postuler dans les entreprises qui nous intéressent. On peut se présenter où l’on veut. Alors, autant que possible, choisissons une entreprise en accord avec nos valeurs et à laquelle on sera fier d’appartenir.

 

Une fois le secteur, le métier et l’entreprise choisis, tout n’est pas fini ! Il faut maintenant réussir son intégration et lancer sa carrière.

Pour cela, le premier conseil est de s’engager vraiment dans son travail. Il est important que le manager perçoive notre envie de travailler. Un jeune collaborateur sur qui on peut compter en toute circonstance, qui a le sens du service et qui est engagé aura toujours une très belle progression de carrière.

Le deuxième conseil est d’être souriant ! Ça n’est pas une boutade ! Un collaborateur qui est souriant, aimable et souvent de bonne humeur, c’est extrêmement apprécié par le management et pas si fréquent que cela. On aura toujours envie de lui proposer des opportunités.

 

Enfin terminons par le plus important : Respectez toujours les valeurs humaines voire chrétiennes dans votre vie professionnelle. Les salariés qui respectent les autres et ont des valeurs éthiques solides sont extrêmement appréciés des employeurs. Au travail, nous devons avoir un comportement irréprochable. On ne doit pas être différent que lorsque nous sommes avec nos amis ou notre famille.

 

En respectant ces petits conseils, le jeune professionnel maximisera ces chances d’une intégration réussie sur le marché du travail !

 

Bonne semaine !"

 

Cyril

Publié dans REFLEXION

Commenter cet article