DES NOUVELLES DU P. GEORGINO, PRETRE A HAITI

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Georgino


Mercredi 13 janvier 20h45

"Bonjour à toi.
Grand merci de ton mot.
Je vais bien, et les pères de ma communauté aussi.
j'ai des nouvelles de presque tous les membres de ma famille en Haïti, sauf celle de mon père et d'une de mes soeurs religieuses dans le nord du pays. il n'y pas moyen de pouvoir communiquer avec eux par téléphone. Le réseau téléphonique ne fonctionne presque pas.
Nous ne pouvons pas encore évaluer les dégâts, qui sont nombreux. J'ai vu beaucoup de morts cette matinée, beaucoup de bâtiments publics ou de l'Eglise détruits, ainsi que des maisons de particuliers.
je crois que dans les prochains jours nous serons beaucoup sollicités pour venir en aide aux personnes nécessiteuses: pas de commerce ouvert depuis hier... pas d'électricité - et pas de pétrole non plus dans le stations à essences
Carte d'Haiti 

Je ne parviens pas encore à vérifier l'info selon laquelle l'archevêque de Port-au-Prince serait décédé. [L'archevêque Mgr Miot est effectivement mort] 
Mais la cathédrale est belle et bien détruite. vue de mes yeux vus.
 CATHEDRALE HAITI
Pour l'instant, assiste-moi de tes prières... j'en ai besoin.
Il va falloir accompagner les personnes en détresse, alors il faut que, nous prêtres, nous soyons forts;
 
J'ai déjà recencé au moins 6 religieux et prêtres décédés sous les décombres des maisons détruites...
 
A bientôt pour d'autres nouvelles.
 
Mille mercis encore,
Georgino"


Premier message de Georgino envoyé aux pères de Saint-Jacques :

De:                                   Georgino

Envoyé:                           mercredi 13 janvier 2010 07:43

 

Objet:                              Nouvelles de Fontamara

 

 

 
 


 Vous êtes sans doute déjà informés du drame qui s'abat sur Haïti. Beaucoup de bâtiments endommagés ou effondrés.

Mais ce que l'on redoute le plus, c'est le nombre jusqu'à présent inestimable des victimes humaines.

 

Le premier coup du séisme m'a pris en ville. Ce qui m'a permis de me rendre compte e la panique,

de l'effroi et enfin de compte de la douleur du peuple.

 

La ville, de partout était bourrée de monde, les uns blessés, d'autres pleurant à grand cris,

d'autres encore effrayés, énervés, courant dans tous les sens.

Je n'ai pas vraiment réalisé dans un premier temps ce qui arrivait...

j'ai essayé donc de poursuivre ma route et accomplir les taches prévues...

Bloqué, après le Canado, j'ai dû faire marche arrière pour tenter de rentrer à Fontamara. Et là, j'ai vu... et j'ai vu...

La route de Carrefour ayant été bloquée pour la circulation des véhicules à cause d'une station à essence en feu,

j'ai dû laisser la voiture au bord de laquelle je me trouvais dans la cour de l'Eglise de Sainte Bernadette... et rentrer à pied.

Et là, des maisons effondrées, des groupes de gens par-ci par là, beaucoup de paroles

(religiosité populaire ou autre chose, en tout cas beaucoup de paroles de type religieux...

Granmèt Mèsi, BonDye grand, li temps pour nou convèti, pou nou choisi Jésus comme sauvè pèsonèl nou...

A Dieu manman moin....

Dans le quartier de Fontamara, des murs de clôture détruits, maisons effondrées,

des groupes de gens laissant leur maison par mesure de sécurité.

Les pères se portent bien, et la maison de Fontamara aussi.

Le téléphone marche très mal et je n'arrive pas à communiquer avec le centre-ville.

 Donc aucune nouvelle jusqu'à présent de la maison régionale et des pères et le personnel qui y vivent.

Mais au moment du premier coup du séisme, tout était en place. Puisque je passais juste à côté!

J'essaierai de téléphoner encore et encore pour avoir des nouvelles.

Notons que de temps en temps on enregistre des secousses!

 

Désolé de ne pas précis dans mon communiqué... nouvelles en vrac.

 



NOUVELLES DU SAMEDI 16 JANVIER :

" Ce midi j'ai eu Georgino sur skype et je vous joins le texte qu'il m'a demandé de vous transmettre.
 
Autres nouvelles tout en discutant avec lui
- peu d'accès à internet car manque d'énergie
- tant qu'il a du carburant, il fait sa tournée tous les jours
- il est très reconnaissant de la solidarité de Muzillac et un grand merci à tous ceux qui lui adressent des messages mais ne peut pas répondre à chacun
- pour les dons  il est préférable  de les envoyer aux pères de St Jacques en précisant le nom de Georgino comme destinataire
 
Bon courage à vous et à bientôt
Bien amicalement
Maryvonne

Courriel de Georgino, ce samedi 16 :

" Bien le bonjour à vous.

je profite de la chance d'une communication pour vous donner ces brèves nouvelles.

Je circule beaucoup, à pied et en voiture dès que j'ai un peu de carburant. Il y a eu un grand travail réalisé par le CNE, centre national des équipements. Beaucoup de voies à Port-au-Prince ont été ainsi débloquées. Le nombre de cadavres dépasse ce que l'on pourrait imaginer... un bon travail est fait aussi de ce côté pour le ramassage des corps et leur ensevelissement. Mais dans les décombres, des corps qui pourrissent et dont la mauvaise odeur infeste certaines localités, comme à Turgeau, au Canapé-Vert et bien d’autres endroits encore.

Les centres de santé qui ne sont pas effondrés n’ont pas la capacité de recevoir les innombrables cas de personnes nécessiteuses…

Le moral de la population est bien attaqué… mais la force de la survie est là.

 

Nous avons reçu plus d’une centaine de personnes blessées dans notre maison régionale des Prêtres de Saint-Jacques.

Nous avons fait tout ce qui était de notre possible pour permettre à tous ceux qui le peuvent de repartir dans des villes de provinces. D’autres, nous avons dû les envoyer d’urgence à Cange, une localité de Mirebalais dans le département du centre.

Deux séminaristes du grand séminaire Notre Dame sont morts, et un de chez nous, Adonis, est décédé une demi-heure après son arrivée au centre hospitalier de Lascahobas…

Pour l’instant, nous craignons beaucoup des problèmes de famine, et surtout d’hygiène.

Sur la route qui me conduisait à Cange, j’ai rencontré un convoi important d’aides venant de la République Dominicaine. Dommage, que la Police n’arrive à faciliter la circulation des camions d’aide.

Chaque nuit, on craint des pillages… et il y en a eu depuis mardi dernier…

Les prisons sont ouvertes, et les bandits reprennent leur droit…

Alors, pas d’électricité… donc accès difficile à internet… pas de téléphone… donc difficile de donner des nouvelles.

Nous comptabilisons un nombre grave de pertes en vie humaine du côté des religieux et des religieuses…

La chorale sainte Cécile qui répétait à la Cathédrale a trouvé la mort (une soixantaine de morts, sans doute)…

 

La suite viendra

 [...]

Salutation de tout Fontamara et de toute la maison régionale !

Un petit mot à l’adresse des confrères haïtiens de France et du Brésil, je n’arrive pas encore à entrer en contact avec les membres de leur famille. Question de téléphone. Dès que la communication sera établie on fera le nécessaire pour les rassurer. Mais, ils n’ont pas à trop s’inquiéter si leur famille n’habite pas le centre de Port-au-Prince.

Bon courage à tous.

Georgino



Extrait d'un communiqué Ouest-France :

"Toutes les quêtes réalisées dans les églises du Morbihan au profit d’Haïti

Religions vendredi 15 janvier 2010
« C’est un drame ! » Réagissant au décès d’un religieux appartenant à la communauté des frères La Mennais de Ploërmel et à la disparition d’un frère, l’évêque du Morbihan, Monseigneur Centêne vient d’annoncer que toutes les quêtes effectuées ce week-end dans les paroisses du département seront intégralement reversées au Secours catholique pour son action à Haïti".


Par ailleurs, dans le secteur paroissial de Muzillac, une collecte spéciale sera faite par enveloppe au profit des actions du P. Georgino en faveur des sinistrés.


Pour mieux connaître Haïti, cliquer sur :  link
Pour mieux connaître les Pères de St Jacques dont fait partie le P.Georgino, cliquer sur : link
Pour avoir des nouvelles sur Haïti : link
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Secteur pastoral de Muzillac 17/01/2010 23:48


georgino2002@yahoo.com


Morice 17/01/2010 19:00


Bonjour, nous venons de découvrir le message du Père Georgino. Nous sommes heureux de savoir que tous les pères vont bien Nous les avons rencontré lors de notre séjour en Haïti pour l'adoption de
notre petit garçon. Nous avons passé un week-end avec eux au mois de mai 2009 car nous connaissons un des prêtres de Saint Jacques (le père Pistiaux). Nous serions heureux d'avoir l'adresse mail du
père Georgino. Pouvez-vous nous la transmettre ? Merci d'avance.
Christophe et magali