Elections législatives : éléments de discernement pour éclairer son choix

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

dom camillo 2

 

Comme prêtre, je ne peux être partisan, mais je dois éclairer autant que possible  les consciences des fidèles qui me sont confiés.

Je voudrais ici rappeler "les points non négociables" pour un catholique, dont tout le monde entend plus ou moins parler et tels que le pape Benoît XVI les a énumérés en 2006. Ces trois points se retrouvent cités en premier par les évêques de France fin 2011 dans un document dont notre bulletin de doyenné (n°229, nov. 2011) a donné un résumé. Comme le laisse entendre notre pape, les points non négociables ne sont pas forcément limités à trois. Sans reprendre l'expression, les évêques de notre pays attirent en tout cas notre attention sur treize critères différents pour élargir le discernement. Chacun peut essayer de trouver une hiérarchie entre ces divers points, dont certains sont donc "non négociables". Reste ensuite à lire les programmes des différents partis politiques.

 

On peut consulter le discours de Benoît XVI en cliquant ici.

 

On peut consulter le message de l'épiscopat français en cliquant ici.

 

J'en profite pour signaler que l'épiscopat de notre pays vient de sortir un document sur l'écologie dont il faudra prendre connaissance.

 

    Faut-il rappeller que voter est un devoir civique et, pour les catholiques, chrétien ?

 

Le Pape Pie XI déclarait en effet le 18 décembre 1927, dans un discours à la Fédération universitaire italienne: “Le domaine de la politique, qui regarde les intérêts de la société tout entière... est le champ le plus vaste de la charité, de la charité politique, dont on peut dire qu’aucun autre ne lui est supérieur, sauf celui de la religion”. Comment, dès lors, s'en désintéresser ?

 

P. Jean-Eudes

Publié dans REFLEXION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article