HOMELIE 15e DIMANCHE TO A DAMGAN (samedi soir) AMBON 2014

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

 

Semeur-2.jpg

 

Plus que les femmes, il semblerait que nous les hommes cherchions toujours à être les meilleurs. Si vous voulez faire plaisir à votre homme ou à votre garçon, mesdames, dites-lui régulièrement qu’il est le plus beau, le plus intelligent, le plus doué, ou quelque chose du genre. Imaginons un instant les joueurs de football qui sont en train de se faire battre les uns après les autres. Quelle blessure narcissique ils peuvent ressentir ! Une fois perdu leur match, certains en pleurent comme s’ils assistaient à la fin du monde. Ils vont sans doute se remettre en cause pour essayer de ne jamais revivre un tel cauchemar. Ils vont beaucoup travailler pour cela !

 

Or si nous pouvions autant travailler nos vies et nos cœurs afin de gagner la course de la vie chrétienne ! En effet le semeur est sorti et la Parole de Dieu a germé dans nos cœurs, car cette Parole est efficace. Sa Parole a germé en de nombreux chrétiens et de nombreuses communautés. Mais nous autres, aujourd‘hui, qu’avons-nous fait de cette Parole ? La parabole du semeur peut en effet être lue comme une remise en question. Avons-nous remisée la Parole de Dieu, rangée au tréfonds de notre mémoire, pour les seuls jours par exemple où nous nous trouvons dans la panade, … ou en vivons-nous vraiment ?

 

En France, n’avons-nous pas l’air parfois complètement blasés devant la proclamation de la Parole de Dieu ?

 

Telles sont les questions que nous posent me semble-t-il les textes de ce jour.

 

Peut-être, afin de nous laisser à nouveau attirer et séduire par la tendresse du Père, nous faudrait-il repartir de la finalité de notre vie que nous rappelle la seconde lecture à savoir « la liberté, la gloire des enfants de Dieu ». Savourons déjà cet objectif de toute vie chrétienne. Pour arriver à cette fin, St Paul nous rappelle que nous avons déjà reçu le Saint Espritqui nous transforme et sanctifie de l’intérieur. C’est donc Dieu lui-même qui œuvre dans nos vies, pour autant que nous le laissons faire. C’est dire l’importance des dispositions de notre cœur pour comprendre et vivre de la Parole de Dieu que l’Esprit Saint porte jusqu’à nous.

 

Le choix est finalement clair pour chacun : ou bien écouter, entendre, ouvrir ses oreilles pour comprendre et laisser la Parole nous instruire en vue de nous transformer peu à peu ; cela suppose un cœur disponible et l’invocation à l’Esprit Saint ; ou bien refuser d’entendre et de prier l’Esprit Saint au risque de devenir de plus en plus durs d’oreille. Car il est si facile aujourd’hui de s’encombrer le cœur et les oreilles des bruits du monde.

 

Alors, quel choix faisons-nous finalement, quel chemin allons-nous emprunter aujourd’hui, celui de la facilité ou celui de l’Evangile de Jésus Christ, mort et ressuscité pour nous et pour la multitude ? Quels moyens concrets allons-nous prendre pour garder la Parole de Dieu dans nos cœurs ne serait-ce que cette prochaine semaine ? Chacun aurait beaucoup à partager là-dessus, n’hésitons pas à le faire en famille, entre amis, ou en équipe de chrétiens. AMEN

Publié dans HOMELIES ANNEE A

Commenter cet article