HOMELIE 3 DIM AVENT C LG NM 2009

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

 « Par ces exhortations et bien d’autres, JB annonçait la Bonne Nouvelle ». JB annonce la joie de Dieu, le bonheur de croire, tout comme le Livre de Sophonie ou l’apôtre St Paul : « Pousse des cris de joie », invitait Sophonie, « Soyez toujours dans la joie », recommandait saint Paul.

Le temps de l’Avent constitue en effet pour nous non pas un temps de carême mais bien une période d’attente joyeuse.

Et pourtant, ce qui me frappe, dans l’évangile de ce jour, c’est bien les exhortations de JB à ceux qui viennent à lui pour se faire baptiser. Parfois, quand on va dans une église, c’est pour y trouver la paix et la sérénité. Et puis, quand on rencontre le prêtre, on se prend parfois une bonne engueulade ! Monsieur le curé ou monsieur l’abbé n’est pas en forme aujourd’hui. Après tout, aujourd’hui on est venu à la messe, et aujourd’hui il fait fuir tout le monde !  Cela ne vous est jamais arrivé ce genre d'incident ? On peut imaginer à peu près la même chose quand on allait voir saint Jean Baptiste au bord du Jourdain (statue de JB dans l’église ?), celui-ci n’avait pas toujours un langage très tendre. On a malheureusement censuré les propos très inélégants de JB qui auraient dû figurer juste avant notre évangile. JB y traitait ses interlocuteurs de « race de vipères" et il ajoutait de manière abrupte : "tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être jeté au feu » !  C’est seulement alors que les foules lui posent trois fois la question : « Que devons-nous faire ? » Excellente question, inspirée non seulement par la crainte mais surtout par par l’ES, que notre conscience pose aussi de temps en temps, espérons-le. Le bonheur ne peut en effet s’obtenir que par la pratique de la justice non seulement autour de nous, mais d’abord en nous. Que devons-nous faire, qu'est ce qui est juste ? C’est le fondement humain de tout bonheur. Si nous venons à l’église et que nous nous comportons mal là où nous vivons, nous ne pouvons pas être heureux. Le Seigneur nous demande donc, par la voix de ses prophètes, de bien remplir notre devoir d’état : nous comporter humainement avec nous-mêmes et avec les autres, de fleurir là où Dieu nous a plantés, comme y invitait saint François de Sales.
Justice signifie également, pour un chrétien, « sainteté ». Que devons-nous faire chaque jour, si ce n’est nous ajuster à la volonté du Seigneur et le louer pour son immense amour ? Chaque jour, quand nous regardons le matin notre programme ou notre agenda, on pourrait se demander quel temps fort de la journée je peux accorder au Sgr…

agenda.jpg
Voilà donc la source du vrai bonheur, de la vraie joie, pour chaque jour de cette semaine qui commence, et pour chaque jour de notre courte vie sur terre : devoir d'état et temps accordé au Seigneur.

Publié dans HOMELIES ANNEE C

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean 13/12/2009 10:46


Merci de parler de l'attente joyeuse de l'Avent. On se réjouit avant que l'événement arrive.