HOMELIE 32 DIM TO B BIL ARZ MUZ 2009

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Les riches, selon l'évangile, donnent parfois de leur superflu… C’est déjà bien…

Mais la veuve de Sarepta donne dans un acte de confiance quasiment tout ce qui lui restait pour survivre au prophète Elie.


La veuve du Temple a mis également tout son bien dans le tronc du sanctuaire. Saint Marc précise : elle y a mis toute sa vie.

Nous-mêmes sommes sans doute plus riches que ces deux veuves de la Bible.

Il existe, selon Saint Thomas d’Aquin, un des plus grands docteurs de l’Eglise latine, une dette des riches envers les pauvres. Voici ce qu’il a écrit (ST 11, q.66, a.7-1) : “Ce qu’un homme posséderait en surplus, il le doit, par une loi naturelle au pauvre, pour sa subsistance. Ainsi dit Saint Ambroise. ‘Le pain que tu retiens appartient à l’affamé, le vêtement que tu abîmes appartient au dévêtu, et l’argent que tu enterres est la rédemption et la liberté du démuni’ [décret de Gratien] ». Fin de citation.

Le superflu, nous le devons donc aux plus pauvres. Mais le Seigneur attend encore plus de nous. Comme la veuve, comme lui-même par sa mort et Résurrection, il voudrait que nous donnions toute notre vie.

C’est ce qui se passe au jour de notre baptême. Toute notre vie plonge dans l’Esprit de Dieu ; nous sommes donc consacrés au Seigneur. Le reste de notre vie chrétienne devrait alors consister à devenir ce que nous avons reçu ce jour là : des consacrés, des  disciples, des enfants de Dieu, des chrétiens… Il ne s’agit pas de devenir tous des moines, mais de vivre pleinement, totalement, dans l’Esprit de l’Evangile, là où Dieu nous a plantés, quel que soit notre âge et notre condition.

Quelques conseils pratiques pour notre vie chrétienne :

-        Essayons d’accompagner nos gestes d’offrande du don intérieur de notre vie entière.

-        La quête dominicale qui accompagne le don du pain et du vin est en ce sens un acte liturgique de haute valeur spirituelle. Essayons de donner avec cœur en nous tournant vers le Seigneur. Que nous accompagnions l’offrande du « Par Lui » de ce don intérieur de nos vies.

-        La semaine prochaine est impérée, cad affectée en grande partie, au Secours catholique. En ce temps de crise, et notamment pour les familles monoparentales que le Secours catholique reçoit de plus en plus, n’oublions pas de faire un don peut-être un peu plus fort.

-        Lecture du CR du Secours catholique dans le dernier bulletin paroissial.

-        Enfin, sachons entourer et soutenir les veufs et les veuves, tout en les respectant.

 

Publié dans HOMELIES ANNEE B

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article