HOMELIE 33 DIMANCHE TO C BILLIERS 2013

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

   calendrier-liturgique-co-g.jpg

 

-Fin année liturgique (cliquer sur l'image pour mieux la comprendre) 

 

-Jour du Seigneur

 

-Confiance : qui pourra nous séparer de l’amour du Seigneur ?

 

1-    Fin année liturgique : Je veux rappeller ici un extrait de la constitution sur la liturgie du concile Vatican II : « [L’Eglise] déploie tout le mystère du Christ pendant le cycle de l’année, de l’Incarnation et la Nativité jusqu’à l’Ascension, jusqu’au jour de la Pentecôte, et jusqu’à l’attente de la bienheureuse espérance et de l’avènement du Seigneur.

Tout en célébrant ainsi les mystères de la Rédemption, elle ouvre aux fidèles les richesses de la puissance et des mérites de son Seigneur ; de la sorte, ces mystères sont en quelque manière rendus présents tout au long du temps, les fidèles sont mis en contact avec eux et remplis par la grâce du salut ».

Il y a en effet une actualisation des mystères du Christ dans nos vies par la puissance de la divinité du Christ et la force de l’Esprit Saint.

 

Ces derniers dimanches de l’année liturgique nous rappellent que le Seigneur est ainsi notre A-venir. Il ne cesse de venir à notre rencontre non seulement à fin du monde, mais dès aujourd’hui dans l’écoute de sa Parole, dans les sacrements et aussi à travers nos frères. Car les plus pauvres sont sacrements de Jésus Christ. Les plus pauvres sont illuminés par l’Amour du Seigneur qui veut rétablir toute justice non seulement au jour du Jugement dernier, mais dès que possible.

 

2 - Le Jour du Seigneur : il est ce jour où les plus pauvres seront en effet pleinement enrichis de l’Amour du Seigneur et de sa Justice. C’est en résumé le message de la 1ère lecture. Les évangiles confirment ce message : Dieu est Lumière et il a envoyé son Fils qui est lumière du monde pour illuminer ceux qui vivent dans les ténèbres de la misère et du péché. Ainsi les pauvres, contrairement aux orgueilleux, ne peuvent que se réjouir de l’avènement de cette lumière libératrice dans leur vie. Il est vrai que, selon la Bible, « la lumière est venue dans le monde, mais que les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, car leurs œuvres étaient mauvaises ». Mais beaucoup de croyants, pauvres de coeur, se sont tournés vers le Seigneur. Comme les disciples d’Emmaüs, ils acceptent avec joie de se laisser toucher par l’amour brûlant du Seigneur.

 

3-Confiance : oui, confiance ! Tel est alors le mot d’ordre laissé en quelque sorte par Jésus dans l’évangile de ce dimanche à chacun d’entre nous. Car qui pourra nous séparer de l’amour du Seigneur ? Cet amour brûlant du Seigneur est plus fort que tout. « Ses flammes sont des flammes brûlantes, dit la Bible, c'est un feu divin! Les torrents ne peuvent éteindre l'amour, les fleuves ne l'emporteront pas ». Malgré toutes les catastrophes, la victoire du Christ est déjà acquise. Il nous suffit de participer à la mise en place de ce règne de l’Amour dans nos vies et dans notre monde. Connaissant l’amour infini de Dieu, comment ne pas y participer de tout notre cœur ? C’est aussi le message du Secours catholique. "Nul n’est trop pauvre pour n’avoir rien à donner ou à partager".

 

Publié dans HOMELIES ANNEE C

Commenter cet article