HOMELIE 4 DIM AVENT B 2011 BILLIERS NOYAL-MUZILLAC

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

 

1ère lecture

Le roi David voulait construire un temple pour Dieu. Mais Dieu lui, veut édifier une maison dynastique pour David, c'est-à-dire une famille, un peuple.

Remarquons que l'homme parle de grandeur divine, alors que Dieu parle de bonheur humain !

Bref, l'Alliance proposée par Dieu est une alliance pour le bonheur du peuple.

2e lecture

L'expression « l'obéissance de la foi » nous surprend peut-être ; en fait, la formule est très biblique ; la foi biblique est en effet synonyme d'obéissance, mais au très beau sens du mot «obéissance » dans la Bible, qui veut dire «confiance». Dans le verbe latin «Ob-audire », il y a le mot latin « audire» (écouter) ; dans la Bible, obéir, c'est écouter amoureusement, parce qu'on vit dans la confiance ; c'est cela avoir la foi.

La grande découverte de l'Ancien Testament c'est que le Dieu Tout-Autre se fait le Tout-Proche : parce qu'il est le Tout-Autre, son projet n'est pas à la portée de notre intelligence humaine ; mais parce qu'il se fait Tout-Proche, il nous le révèle, il nous le dévoile, ou plus exactement, il nous invite à y entrer, à y participer.

Quand Paul écrit : « Le mystère est maintenant révélé... aujourd'hui il est manifesté », il parle des temps nouveaux inaugurés par la venue du Christ. Il divise l'histoire humaine en deux temps : avant et après la venue du Christ ; le mystère de Dieu se déploie sur l'ensemble de l'histoire, mais avant il ne se dévoilait que partiellement, progressivement ; désormais, en Jésus-Christ, il est pleinement dévoilé; il ne nous reste plus qu'à ouvrir les yeux.

L’évangile : huit jours avant Noël, c'est comme si nous nous reportions ici au 25 mars, fête de l’Annonciation, 9 mois avant Noël.

Annonciation-SanMarcos_K360.jpg

On attendait un roi descendant de David : or ici, on entend un écho de la promesse faite à David par le prophète Natan que nous avons entendue en première lecture (2 S 7). C'est à partir de cette fameuse promesse que s'est développée toute l'attente messianique. Or ici, c'est le centre des paroles de l'ange Gabriel : « Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la Maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin.» [1] (versets 32-33). Autre titre : « Il sera appelé Fils du Très-Haut » : Or, Fils de Dieu en langage biblique, cela veut dire « roi » ; en écho à la promesse que Dieu avait faite à David, chaque nouveau roi recevait le jour de son sacre le titre de Fils de Dieu.

La réponse de Marie a changé le cours du monde. Cela ne s’est pas fait sans hésitation. Le doute a traversé son esprit. Elle a cherché une réponse et quand elle l’a trouvée, elle a pris sa décision et s’y est tenue jusqu’au bout devant Dieu. Elle a mis toute sa confiance en Dieu et son doute lui a permis finalement de grandir dans la foi. Nous aussi, comme Marie, nous sommes invités – au-delà de nos doutes, notre timidité, nos faiblesses -à donner non seulement notre corps et notre vie au Seigneur, mais à donner, chaque jour, corps au projet d’amour de Dieu sur notre monde. Par le baptême et la communion eucharistique, nous devenons Corps du Christ. Or le Christ n’a pas d’autres mains que les nôtres, pas d’autre regard de compassion que le nôtre, pas d’autre cœur que le nôtre. C’est par les baptisés que Dieu peut aujourd‘hui mettre au monde le Christ et son Royaume dans nos maisons, nos quartiers, nos familles, notre travail, nos paroisses. Dieu attend notre réponse. Il ne peut pas nous forcer, mais seulement demander à chacun : « veux-tu être ma mère, mon frère, ma sœur, veux-tu participer à fonder et faire grandir la famille de Dieu ? ».

Afin de bien préparer Noël, demandons à l’Esprit Saint la force de répondre chaque jour comme Marie : « Me voici, Seigneur, Qu’il me soit fait selon ta parole, pour édifier ta famille ».    AMEN

Publié dans HOMELIES ANNEE B

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article