HOMELIE 5 DIM Temps Pascal C BIL ARZ MUZ 2010

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Les disciples doivent mettre en pratique les commandements de Jésus. Il y en a un ici qui est fondamental : « Aimez-vous les uns les autres ». Jésus précise : « Comme je vous ai aimés ».

L’Amour éprouvé peut se comprendre dans deux sens : celui de l’Amour qui est méprisé et celui de l’Amour qui, au contraire est pleinement vécu. Aimer son prochain comme Jésus nous a aimés : Plus facile à dire qu’à faire ! Combien de chrétiens, blessés par tel ou tel comportement, telle ou telle parole, n’arrivent même plus à aimer les autres chrétiens ! C’est surtout difficile de pardonner, d’aimer par-delà les offenses.

L’amour n’est pas aimé, ou pas assez. Tel est le drame de notre humanité. Comme le disaient Paul et Barnabé aux disciples d’Iconium et d’Antioche de Pisidie : « Il nous faut passer par bien des épreuves… ». L’une des plus grandes preuves d’amour, surtout aujourd’hui, c’est peut-être d’aimer l’Eglise, malgré les faiblesses, même celles de leurs responsables.

Pendant la 5e Croisade, en 1219, St François d’Assise arrive désarmé devant le Sultan pour lui annoncer l’évangile. Saint Bonaventure a raconté cette rencontre historique, qui deviendra au XXe siècle le modèle du dialogue entre chrétiens et musulmans. Francois-et-Sultan.jpgSelon une belle légende, le Sultan lui exprime son incompréhension en lui demandant : « Pourquoi les chrétiens qui croient en un Dieu-Amour et qui ont toujours le mot charité à la bouche, s'acharnent-ils à nous faire la guerre ? Leurs moeurs ne sont pas douces. Ils veulent et Jérusalem et l'Egypte. Pourquoi ce désir brutal de domination ? Qu'ils lèvent le siège devant Damiette et nous croirons à leur volonté de paix ». Et Saint François de répondre, tête baissée : "Sire, l'Amour n'est pas aimé. L'Amour en ce monde est toujours crucifié."

Nous qui avons la chance de nous prétendre chrétiens, notre responsabilité devant le monde est bien grande. Personne d’autre que le Christ Jésus n’a autant mis en valeur l’amour. Le mot en grec est « agape », en latin « caritas » et en français « charité ». Malheureusement, le mot de charité est parfois dévalué.

L’amour de charité se traduit en amitié. Il n’est pas possessif, car il exalte l’égalité des personnes. Il révèle l’égalité du Père, du Fils et du Saint-Esprit. L’amour véritable vient de Dieu, il est Don pleinement gratuit qui n’attend rien de retour. L’amour véritable va jusqu’au pardon.

N’oublions pas de nous ressourcer dans le sacrement de l’Amour, j’ai cité : l’Eucharistie. La deuxième lecture nous laisse entrevoir ce que deviendra l’Eglise dans le Royaume de Dieu : une cité sainte, une fiancée toute prête pour son époux. Aujourd’hui, cette Eglise se construit malgré bien des obstacles, travaillons ensemble à la rendre toujours plus belle.

 

Pour terminer, en ces jours où la Louisiane est dévastée par une terrible pollution, mais aussi en cette époque où on oublie que la 1ère des pollutions touche à l’âme humaine, voici une image qui est aussi une invitation : Plus on cherche à préssource.jpgerver l’eau de la source dans sa pureté et sa limpidité, plus cette eau viendra purifier les ruisseaux, les rivières, les fleuves, la mer. De même plus on cherche à préserver notre amour pour Dieu, plus notre amour pour les petites choses, les personnes humaines, la société, les peuples et le monde sera pur de toute pollution.

Publié dans HOMELIES ANNEE C

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article