HOMELIE 7 DIM TP C BILLIERS ARZAL MUZILLAC 2010

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

priere-notre-pere-3Ce qui peut sembler curieux à certains d’entre nous, c’est la prière de Jésus telle qu’elle nous est racontée dans cet évangile de St Jean alors qu’elle se situe avant sa mort. Or aujourd’hui, après l’Ascension, nous sommes le dimanche de l’année, avec le dimanche de la Pentecôte, où aucun évangile ne correspond directement à cette période qui va de l’Ascension à la Pentecôte.

Pourtant, le choix de ces extraits évangéliques de la prière sacerdotale de Jésus est en réalité tout à fait judicieux dans cette circonstance unique de l’année liturgique. Pourquoi ? Parce que l’évangéliste St Jean met dans la bouche de Jésus une prière qui est à la fois celle de Jésus qui va mourir, en même temps que celle du Christ qui est dans sa gloire, assis à la droite de son Père et qui ne cesse d’intercéder pour le salut du monde. Nous sommes en effet aujourd’hui dans ce que certains appellent « le dimanche de la prière de Jésus ». Prière avant sa mort, prière après sa mort, dans la gloire de sa résurrection, prière des apôtres et des disciples dont la Vierge Marie dans l’attente de la Pentecôte : toutes prières qui n’en forme qu’une seule et à laquelle tout disciple peut participer aujourd’hui / par la prière de l’Office divin (prière des psaumes) et par la célébration des sacrements, au plus haut point desquels se situe le grand mystère de l’Eucharistie.

Qu’est-ce que la prière de Jésus ? C’est tout simplement un dialogue d’amour avec son Père, amour rempli du grand Désir de bonheur et d’unité. Ce que Jésus veut de toute ses forces c’est « que le monde croie » qu’il est « l’envoyé du Père », pour que les hommes comprennent et connaissent en regardant Jésus et au plus profond d’eux-mêmes combien Dieu les aime. Accueillir aujourd’hui la Parole de Jésus et l’Eucharistie dans nos cœurs ne peut, en ce sens, que nous toucher et nous transformer en l’Amour de Dieu et de nos frères. Alors ce que Jésus désire ensuite ou en même temps d’un très grand désir c’est l’unité de ses disciples. Comment, en effet, le monde pourrait-il croire en l’Amour de Dieu si les disciples sont désunis, si les disciples ne cherchent pas – tout au moins – à vivre unis ? D’où la nécessité du mouvement œcuménique et du dialogue entre confessions chrétiennes. Jésus, d’après l’évangile de St Jean, insiste sur les mots d’amour et d’unité. Dieu est Amour et il veut que tout homme connaisse son Amour infini. Cette prière sacerdotale, ce chant d’amour pour l’humanité finira bien par être entendu.

A nous aussi, il nous faut désirer comme Jésus connaître cet Amour partagé, ce bonheur de connaître le nom du Père, l’humanité du Fils de Dieu et l’Amour du St Esprit. Comme St Etienne, diacre et protomartyr (cad 1er des martyrs), nous sommes appelés à témoigner en communion avec la Parole de Jésus, en communion d’Eglise. Aujourd’hui, par exemple, c’est le dimanche de la communication…. Comment communiquons-nous entre chrétiens, et que communiquons-nous de l’Amour de Dieu à ceux qui nous voient et nous regardent ? Vaste sujet de réflexion et de débat entre nous, même au niveau local…

Publié dans HOMELIES ANNEE C

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article