HOMELIE EPIPHANIE 2010 BIL LG et NM

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Vous le comprendrez en écoutant cette homélie, le jour de l’Epiphanie, chaque année, j’ai envie de souhaiter une bonne fête aux … païens.
Y-a-t-il des païens parmi nous ?

En tout ca, le paganisme revient en force dans notre pays. Les idoles de toutes sortes font fortune. « Enlevez les prêtres, prévenait le saint curé d’Ars, et bientôt, vous verrez, on se mettra à adorer les veaux ». Il y a le veau d’or de la bourse mais il y a aussi toutes ces vedettes médiatiques que l’on adore un jour avant de les brûler ensuite. Mais les païens font montre du sens de l’adoration, l’adoration étant cette forme d’amour prééminent que l’être humain réserve à ce qui est le plus important.

A Noël, nous étions en petit comité avec les anges et les bergers. A l’Epiphanie, vient le temps de la publicité du Messie aux nations païennes. On dira que l’épiphanie est la Pentecôte de Noël, car le Christ vient pour tous les peuples de la terre.

L’Enfant Jésus reçoit en effet des mages, des sages étrangers et croyants païens. Certains pensent qu’il s’agissait de prêtres d’une religion perse. La tradition populaire leur donnera des noms avec leur origine : Balthazar l’Africain, Melchior l’Européen et Gaspard l’Asiatique. Ils représentent l’humanité entière. Ce sont en tout cas des chercheurs de la vérité, des philosophes et des hommes remplis de la science de leur époque : l’astrologie. On scrutait les étoiles tout comme aujourd’hui. Ce sont les dignes représentants des religions païennes environnantes, L’évangile nous explique que l’Esprit Saint peut agir même dans le cœur des païens.

Selon l’évangile, les mages ne sont pas des rois, mais par la noblesse de leur démarche et de leur geste, ils ressemblent effectivement à des rois. Ils reconnaissent d’ailleurs en Jésus « le roi des Juifs ». Avec eux, ils apportent au Christ toute leur belle culture orientale. Les mages apportent l’or qui célèbre la royauté, l’encens pour la divinité et la myrrhe pour le respect des morts, autrement dit pour la condition humaine. On peut déjà retenir ici pour nous leur sens de l’adoration et du respect.

%C3%89piphanie+Hirson      Plus savamment, l’Épiphanie – qui signifie en grec « apparition » - est la manifestation de Jésus comme Messie d’Israël, Fils de Dieu et Sauveur du monde.

On peut voir ici une correspondance de cette apparition du Christ Enfant dans la grotte de la crèche avec les apparitions du Christ ressuscité près du tombeau vide.

Devant le Christ ressuscité, Marie-Madeleine tout comme les apôtres s’étaient prosternés devant Jésus, tout comme les mages mis en valeur aujourd’hui.

Et nous chrétiens, avons-nous suffisamment gardé ce sens de l’adoration, de la prosternation devant Dieu ? Nos frères musulmans nous montrent l’exemple.

Le Bx Charles de Foucauld écrivait ceci en 1901 : « L’Islam produit en moi un profond bouleversement. La vue de cette foi, de ces âmes vivant dans la continuelle présence de Dieu, m’a fait entrevoir quelque chose de plus grand et de plus vrai que les occupations mondaines : nous sommes nés pour le plus grand (ad magni  nati sumus 

Concrètement pour nous, à quoi nous invite cette grande fête au-delà du partage de la galette des rois ?

Faisons peut-être grandir en nous le sens de l’adoration de la présence de Dieu, déjà dans notre monde, dans les plus faibles et les plus petits. Reconnaissons que nous avons-nous aussi besoin de nous abaisser devant celui qui doit régner dans nos vies, le Christ Jésus tout comme devant ceux que la vie mène à terre. Alors, en nous tournant vers le Christ qui est source, centre et sommet de notre vie et de toute vie, comme les mages, repartons dans cette nouvelle année par de nouveaux chemins, ceux que l’Esprit Saint nous montrera jour après jour auprès des plus démunis, des plus dépendants.

 « Plus important encore que d’ajouter une année à notre vie, c’est d’ajouter de la vie à notre année qui compte ». Vie divine pour notre humanité : magnifique programme pour cette nouvelle année que je souhaite. bonne et sainte à tous. AMEN

Publié dans HOMELIES ANNEE C

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article