HOMELIE POUR LA RENTREE PASTORALE DU DOYENNE 2013

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

soeur emmanuelle

Notre évêque, Mgr Centène, nous invite cette année à rayonner du Christ, à sortir de nos églises jusqu’aux périphéries de l’existence, comme nous y invite le pape François, à nous épanouir comme cette jolie fleur que nous allons accueillir pendant la prière universelle. Car c’est bien le Christ Jésus, avec le Père et l’Esprit, qui est notre lumière.

Rayonner de cette lumière ici dans notre doyenné pourrait sembler une tâche bien difficile, car nous sommes fragiles, nous sommes peu nombreux, reconnaissons-le, et malgré nos efforts, nous ne sommes pas assez unis les uns avec les autres. N’arrive-t-il pas que nous ayons parfois du mal à nous tolérer, à nous supporter, à nous comprendre, à nous engager ? En réalité, nous ne sommes pas assez unis au Christ. Qui n’est pas avec Jésus, rappelait dernièrement le pape, est contre Jésus. Il n’y a pas d’attitude à moitié. De fait, sous l’influence de l’esprit du monde –de la mondanité comme le dit le pape François- qui envahit insensiblement nos existences, nous nous laissons  déchristianiser. Le sel risque de perdre sa nature de sel. En revanche, si les chrétiens restent unis au Christ et à son Esprit, il n’y a pas de problème car c’est le Christ qui fait notre unité. Alors, heureusement, le magnifique message de l’évangile ne promeut ni l’orgueil, ni la haine, ni l’immobilisme, ni l’uniformité, ni la nostalgie, mais la petitesse, l’humilité, l’amour, le service, la bienveillance, la miséricorde, la joie... Le Christ est venu pour les pécheurs et non pour ceux qui se croient justes, qui se croient supérieurs à leurs frères. Oui, nous ne sommes pas meilleurs que les autres. Dieu seul le sait. Nous sommes tout simplement des pécheurs qui faisons ce que nous pouvons, qui essayons à notre tour d’aimer toute personne en difficulté. Ce que nous croyons, c’est que Dieu nous aime tels que nous sommes, dans la diversité de nos richesses et de nos pauvretés, dans la complémentarité de nos points de vue, de nos activités et de nos sensibilités. L’Eglise est notre famille et notre mère, une vieille femme qui ne cesse de rajeunir, de devenir toute belle. Nous croyons que l’Esprit Saint peut faire des merveilles dans les cœurs, dans l’Eglise et dans le monde.  Nous croyons que nos activités doivent se ressourcer dans l’amour de Dieu et que la prière nous pousse à l'action. La prière de l’Eglise en Jésus Christ n’est jamais inutile et inefficace. Elle nous obtient surtout l’Esprit Saint. Par notre baptême et notre confirmation, à la manière du Christ, l’Esprit saint repose sur chacun d’entre nous. Lui seul nous conduira sur le bon chemin. Lui seul distribue à bon escient les dons pour la construction de la communauté, laquelle est au service du salut du monde.

 

Alors accompagnons plus que jamais la cinquantaine de confirmands, enfants, jeunes ou adultes qui se préparent à vivre le mystère de la Pentecôte.

 

Profitons aussi pleinement des messages du bon pape François, qui a donné dernièrement de très belles catéchèses sur l’Eglise (voir par exemple ici).

 

Et surtout, laissons le Christ et son Esprit rayonner à travers nos communauté chrétiennes !   Amen

 

Publié dans HOMELIES ANNEE C

Commenter cet article