HOMELIE POUR LE BAPTEME DU SEIGNEUR 2011 BILLIERS ARZAL MUZILLAC

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Aujourd’hui, dernier jour du temps liturgique de Noël, nous fêtons le baptême de Jésus. Jésus avait alors 30 ans. Il était donc largement adulte. Alors comment se fait-il que cet événement de sa vie fasse partie du temps de Noël ? Hé bien, c’est parce que la tradition liturgique considère le baptême de Jésus comme une fête de la Nativité. Nous allons voir en quel sens.

 

Deux temps pour le comprendre :

-        un temps sur le texte de l’évangile.

-        Un temps sur le geste du baptême de Jésus.

 

La lecture de l’évangile. St Matthieu passe son temps à faire allusion à l’Ancien Testament. A partir de là, au début de son évangile, il veut en effet expliquer qui est Jésus et comment il prend naissance dans la vie du monde.bapteme du christ

Mt fait allusion au JOURDAIN qui évoque la renaissance du Peuple de Dieu qui entre dans la terre promise, après la mort de Moïse, sous la conduite de Josué. Jésus, Yeschoua, est ce nouveau Josué.

L’allusion aussi à l’ ESPRIT SAINT qui rappelle la Création du monde, quand l’Esprit Saint planait sur les eaux. Jésus ne serait-il pas celui qui, par son Esprit, donne naissance à une nouvelle Création ?

Pour confirmer qu’il s’agit bien de la Nativité de Jésus, une voix se fait entendre du Ciel pour dire : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ». Le Père fait ainsi naître Jésus à la vie des hommes pécheurs. Sa vie publique commence.

 

Passons maintenant à la méditation du geste du baptême vécu par Jésus.

Jean-Baptiste faisait un baptême de conversion. Dans les eaux du Jourdain, les pécheurs se déchargeaient de leurs péchés, ils s’en lavaient. C’est dans cette décharge humaine, dans l’eau boueuse et limoneuse du Jourdain que Jésus descend. Jésus s’est plongé ainsi au milieu des hommes pécheurs. Mais en entrant dans l’eau, Jésus la sanctifie par sa seule présence, par son Esprit, en vue de notre baptême. Désormais, quand les disciples de Jésus sont baptisés, non seulement ils se convertissent, mais aussi ils sont sanctifiés dans l’Esprit de Jésus, ils renaissent à la vie d’enfant de Dieu. Dieu vient en nous et il nous dit : « Tu es mon fils en qui j’ai mis tout mon amour ». Et il nous envoie témoigner, forts du don de l’Esprit Saint reçu à la confirmation.

Voilà donc en quel sens, la fête du baptême de Jésus est également une fête de sa Nativité, mais du coup, elle est en même temps une fête de notre Renaissance et le début d’un monde nouveau.Photo_Accueil_site.jpg

 

Pour finir, voici quelques propositions pratiques :

Concrètement, essayons de remettre en valeur le sacrement du baptême dont le sacrement de confirmation fait partie. Dans nos églises, faisons un effort pour remettre en valeur les baptistères. Remettons de l’eau bénite dans nos bénitiers. Rappelons-nous l’extrême importance de la préparation au baptême et de l’accompagnement des enfants baptisés.... AMEN

 

Publié dans HOMELIES ANNEE A

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article