HOMELIE pour le PARDON de STE ANNE (avec baptême de Noann) à LE GUERNO 2013

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Pour mieux mémoriser, voici trois mots à méditer et à retenir pour cette semaine :

 

FOI

 

Dans l'évangile, Jésus fait l'éloge de la foi tout comme la 1ère lecture fait l'éloge de la foi des ancêtres. Or nous croyons et nous vivons comme nous sommes baptisés : au nom du Père et du Fils et du St Esprit.

 

Le Père fait de nous ses enfants adoptifs. Il nous choisit chacun dans le Christ en nous disant « Tu es mon enfant bien aimé ». Notre vie entière est une marche vers la Maison du Père.

 

Le Fils Jésus fait de nous ses frères et en même temps il fait de chaque baptisé un frère des autres baptisés. Il nous accompagne sur le chemin qui nous mène vers le Père. Il nous fait participer à sa vie et à son action.

 

L’Esprit Saint, 3e personne de la Ste Trinité, nous conduit vers le Christ et le Père, il unifie l’Eglise dans le ciment de son Amour. Il nous enseigne la vérité par les Stes Ecritures. Il habite en nos cœurs comme dans un temple. Il nous guide chaque jour pour nous faire vivre comme le Christ.

 

PARDON

 

Le baptême nous offre le pardon de nos péchés. C’est très beau d’offrir ce pardon à un petit enfant qui n’a commis aucun péché volontaire. Mais nous les adultes, n’y a-t-il rien à nous faire pardonner ? Suis-je blanc comme au jour de mon baptême ? Suis-je en état de grâce, en amitié profonde avec le Seigneur ? N’ai-je pas à me réconcilier avec tel ou tel membre de ma famille, avec tel ou tel voisin ? Depuis combien de temps n’ai-je pas reçu le sacrement du pardon, le pardon personnel de Dieu ?

 

TRADITION

 

Le mot signifie « transmission ». On baptise par tradition car nous faisons confiance en nos ancêtres. Ste Anne est celle qui a transmis la lecture des Stes Ecritures à sa fille la Vierge Marie qui, elle-même, apprendra à son Fils Jésus la lecture de la Bible. Dieu seul peut donner la foi, mais nous pouvons permettre aux plus jeunes de vivre facilement ou non dans la foi de nos ancêtres. N’empêchons pas les enfants de rencontre le Christ vivant, de recevoir l’Esprit Saint. Transmettons le meilleur de nous-mêmes par l’exemplarité de nos vies chrétiennes. Comme les jeunes qui se rendent aux JMJ à Rio, soyons fiers et joyeux, dans notre monde moderne, d’être baptisés et chrétiens.

 

 

 

Pour les textes du 16e dimanche, voir la très belle homélie du pape François ici  (prononcée avant l'Angélus de ce dimanche)

 

Publié dans HOMELIES ANNEE C

Commenter cet article