Que se passe-t-il à l'Education nationale ?

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

Je ne sais pas si tout ce qui est dit dans cette vidéo (envoyée par des paroissiens) est vrai, mais elle fait réfléchir et ne laisse pas indifférent,
P. Jean-Eudes
P.S. Attention, cette vidéo s'avère sujette à caution, voir les commentaires de l'article ci-dessous
 
 
 

Publié dans REFLEXION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

P. Jean Eudes 08/10/2011 21:42


Les paroissiens qui m'ont transmis cette vidéo écrivent ceci :
"Bonjour à tous,
Suite à de nombreux retours très intéressants sur la Video de SOS education, nous souhaitons vous faire part de certains messages, qui permettent une prise de distance... En effet, les choses sont
rarement toutes noires ou toutes blanches!

Les objectifs semblent intéressants, mais qu'en est-il des moyens pour y parvenir?...

Saint Esprit, éclaire nous!




Merci à tous ceux qui nous ont envoyé leurs remarques.

Je me permets juste de vous retransférer un mail reçu il y a peu de temps à ce sujet, il faut en informer tous ceux qui ont reçu cette vidéo !!!
J'ai bien connu cette assoc. "Avenir de la culture". Ils sont très fort pour s'imiscer dans les réseaux catho. Ce que je ne comprends pas c'est comment ils ont pu diffuser les visages et noms de
tant de députés. Mystère...
Je leur ai envoyé un mail à cette assoc SOS education. J'attends des info....


Chers amis, connus ou pas encore connus,
Je ne doute pas un instant de la qualité et de l'intérêt du document transmis par l'associationSOS Education, et relayée par notre chère amie.
Toutefois il est important que chacun soit mis en garde à l'encontre de cette association SOS Education.
En effet, SOS Education est l'une des nombreuses « succursales » d'une association appelée «Avenir de la Culture », de même qu'une autre association sour : l'Institut pour la Justice, dont vous
vous souvenez certainement, car le général Schmitt, le père d'Anne-Lorraine, en avait le promoteur malheureux il y a quelques années.
Ces associations (Avenir de la Culture, SOS Education, l'Institut pour la Justice, Droit de naître, et d'autres encore) appartiennent une nébuleuse société d'origine sud américaine : Tradition
Famille Propriété (T F P), que nous connaissons depuis fort longtemps, et qui est considérée comme « sectaire » par l'ensemble de l'Eglise catholique, y compris les plus traditionnalistes,
auxquelles elle cherche parfois à s'apparenter.
En France, Avenir de la Culture et ses succursales sont essentiellement réputée pour leur propension surtout à organiser des collectes d'argent dont on ne sait pas où il va ensuite .
Le général Schmitt s'est rendu compte qu'il avait été manipulé dans cette affaire, et a donc démissionné de l'Institut pour la Justice. Je vous remercie vivement de votre attention.
Bien cordialement,
Xavier.


P. Jean Eudes 06/10/2011 23:47


Merci Sophie pour cet éclaircissement. Votre intervention permet de nuancer bien des choses.


Sophie 06/10/2011 15:30


SOS éducation semble détenir La clef de la réussite des élèves or, je n'ai pas entendu une seule proposition à part démonter les syndicats.Est-ce à dire qu'il faudrait supprimer les syndicats? Cela
me semble peu démocratique. De plus, les chiffres de 1 prof pour 14 élèves sont un raccourci ridicule, surtout si on mélange dans le même panier un prof des écoles qui est en présence des élèves
26h par semaines et un prof au collège ou lycée 18h, les écoles rurales et les écoles urbaines, les remplaçants, les temps partiels, les conseillers pédagogiques, les maîtres formateurs... Qui
essaierait de calculer combien d'habitants pour 1 boulangerie, combien de consommateurs pour 1 supermarché, combien d'églises pour 1 prêtre en divisant un nombre global par un autre??? Cela n'a
aucun sens. Drôle d'équation pour une association qui veut faire réussir les élèves!
Pour ce qui est des administratifs,il y en a beaucoup de toute évidence, mais je suppose que tous les chiffres et bilans annoncés sont des données soigneusement compilées, calculées par ces mêmes
administratifs, en plus de la gestion des personnels, des affectations des profs, des communications diverses pour les formations, pour les épreuves nationales etc...
Oui il y a un malaise, oui, il faut réagir! Une bonne réaction de parent, de grand parent, serait d'encourager l'enseignant de son enfant, de le remercier pour son travail, de le valoriser pour
l'énergie qu'il donne aux élèves, les heures de veilles à corriger ou préparer ses cours. Des enseignants encouragés, soutenus par les parents, sont plus motivés et montrent plus d'audace dans leur
enseignement pour faire réussir tous les élèves de la classe, sans en oublier un, car (c'est étonnant?) quand on passe 6h par jour avec des enfants, on les connait bien et on veut qu'ils se
dépassent. Quel enseignant ne rechercherait pas une solution pour son élève en particulier? Car chacun est différent, une méthode magique n'existe pas, il faut sans cesse se remettre en question,
se renouveler.
Le système Education Nationale semble inhumain? c'est à nous, parents, de veiller à encourager, soutenir et respecter les professeurs, car ils veulent le meilleur pour chacun de nos enfants.
Au lieu de lancer la pierre aux syndicats, aux administratifs, aux ministres, regardons d'abord notre propre comportement, la façon dont nous éduquons nous-même nos enfants et notre attitude envers
les professeurs. Une pétition ne changera rien, notre comportement peut changer.
Un enseignant heureux et respecté dans son travail est un excellent enseignant et ses élèves réussissent parce qu'ils sont heureux d'aller en classe et respectent leur professeur.