Triste nouvelle : soeur Madeleine Calle, originaire d'Arzal, vient de nous quitter

Publié le par Secteur pastoral de Muzillac

 

Madeleine - soeur Colette en religion - est la soeur de Marcel Calle (Lantiern), mais elle a aussi 6 autres frères ou soeurs. Elle était venue en pélerinage à Lourdes il y a quelques années avec le doyenné. Je comptais aller la voir en Algérie en novembre prochain, pays où elle vivait depuis 48 ans. Toute notre sympathie et notre communion de prière à la famille et à sa communauté religieuse. Voici l'annonce de son décès :

 

Célébration d' "à Dieu" 

pour Soeur Madeleine à Arzal,

Samedi 7 janvier à 10h30

 

marcelle-calle.jpg

Soeur Marcelle, à gauche sur la photo

   

 

« Je la conduirai au désert
et je parlerai à son cœur. »
Osée 2,16

 

 

Sainte Foy-lès-Lyon, le 1er janvier 2012

 

Chères Sœurs, 

                    A l’aube de ce jour de la Fête de Marie, Mère de Dieu, le Seigneur est venu chercher S. Colette Calle. S. Patricia et S. Christiane l’ont trouvée sans vie dans sa chambre. Le médecin qui a constaté son décès l’attribue à une crise cardiaque.

    

Sœur Colette est née à Arzal (Morbihan) le 5 juillet 1941.        
           
Elle a fait profession le 8 septembre 1963. Vingt jours après, elle partait déjà pour Hydra, en Algérie où elle a passé pratiquement toute sa vie missionnaire.     
A plusieurs reprises, même avec sa famille, elle avait exprimé le désir d’y rester jusqu’au bout. Le Seigneur lui a donné d’y demeurer pour toujours.

 

Nous ne savons pas encore quand seront célébrées les funérailles et le lieu où elle sera enterrée.

Sa mort subite nous bouleverse. Nous portons spécialement dans notre prière S. Patricia Stowers et S. Christiane Barcelo, ainsi que toute sa famille.

Que le Seigneur l’accueille dans la plénitude de son amour.

S Cristina smsm   (site des soeurs SMSM, cliquer ici)

 

Site du diocèse en Algérie où elle vivait (cliquer ici)

 

Une lettre de l'évêque du Sahara où se trouvait Madeleine :

 

" De Ghardaia.

 

Bien chers amis.

 

Déjà plusieurs d'entre vous ont appris le départ vers le Seigneur de Sr Colette au petit matin du 1er janvier. Rien ne laissait prévoir un départ aussi rapide, et une telle nouvelle nous laisse dans la stupéfaction.

 

La vie de Colette a été une existence toute donnée, d'une activité sans relâche aussi bien comme infirmière dans les villes du Nord (notamment Tiaret) et à In Salah, que comme animatrice d'un petit groupe de femmes dans un gros village situé près d'Adrar.

 

Elle était aussi femme de grande Foi, une Foi incarnée dans la prière. Sa prière très en lien avec ce qu'elle vivait, aussi bien dans la supplication que dans le Merci à Dieu. Proche des gens, et en particulier des femmes, très sobre dans sa façon de vivre, elle était très attentive aux signes du Royaume qu'elle pressentait dans leur vie.

 

Elle avait décidé après sa retraite d'infirmière, de continuer à œuvrer au service dans le Diocèse, apprenant elle-même couture et broderie pour les transmettre aux femmes qui venaient suivre cette formation. Elle s'apprêtait même à "passer la main", ayant formé des personnes pour continuer ce qu'elle avait entrepris.

 

Ce départ m'affecte d'autant plus que je connais Colette depuis... 1973, année où nous nous étions retrouvés pour le cours d'arabe intensif aux Glycines.

 

Et, de Ghardaia, il m'est souvent arrivé d'aller passer quelques jours à In Salah pour célébrer l'Eucharistie et partager amitié et Parole de Dieu avec elle et sa compagne de communauté, Sr Yolande.

 

In Salah est l'un des coins les plus chauds de la Planète... et elle continuait son service d'infirmière même au plus chaud de l'été.

 

Elle a donc fait le don de sa vie, et le Seigneur est venue la cueillir au milieu de la nuit... Nous ne savons ni le jour ni l'heure... Mais elle était prête, fidèle servante du Seigneur et des autres, à l'exemple de Marie, à qui elle avait confié sa vie.

 

Prions pour elle, avec elle aussi. Et prions surtout pour Patricia et Christiane, ses deux compagnes. Prions aussi pour toutes ces solidarités qui se sont manifestées à cette occasion à Adrar pour faciliter à la petite communauté les démarches administratives et matérielles. Leur maison a beaucoup été visitée aussi pour manifester à Patricia et à Christiane leur amitié et leur soutien.

 

Nous pouvons déjà dire que Colette sera inhumée à Ghardaia, dans le cimetière chrétien, le jeudi 5 janvier à 9h00.

 

La messe sera ensuite célébrée à la paroisse (Salle Ghennai) à 11 heures.

 

Le repas sera servi à 12h30 après la messe.

 

Merci aux personnes qui auraient l'intention de venir, de se manifester dès maintenant au Secrétariat de l'évêché pour prévoir un éventuel hébergement (dire le jour et l'heure d'arrivée)et aussi pour que nous puissions prévoir le nombre de repas à commander.

 

En très fraternelle communion avec vous tous et toutes.

 

+Claude RAULT.

 

Evêque de Laghouat-Ghardaia."

Publié dans ANNONCES paroissiales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article